Pycnodonte

Reconstitution de Serrasalmimus secans avec Romain Vullo

Cette reconstruction illustre le comportement alimentaire présumé de ce pycnodonte à mâchoires de piranha, en tant que prédateur d’animaux à corps mou comme les seiches (au premier plan) et l’ectoparasite facultatif de grands animaux comme les raies du diable primitives (à l’arrière-plan). La tête, le squamation et le contour du corps sont basés sur Gyrodus, le taxon pycnodonte le plus étroitement apparenté connu à partir de squelettes complets.

lien vers l’article

pycnodont